Les frais cachés du camping-car en Nouvelle-Zélande

On savait qu’on allait exploser le budget en Nouvelle-Zélande. Mais on pensait que le seul prix de la location du van en serait la cause.

Je ne sais pas si on fera du camping ailleurs, car la seule Nouvelle-Zélande offre des endroits où l’on peut se garer gratuitement, et ce sont ceux qui font le vrai charme du camping-car. Le problème c’est l’autonomie… Avec 120 litres d’eau, on tient 3 jours, à condition de faire des toilettes de chat et des vaisselles économes. Côté électricité, on recharge les batteries en roulant, mais on ne peut pas recharger l’ordinateur ni le drone.

Il faut donc aller dans des campings avec des emplacements électrifiés et une prise d’eau. Le camping est un sport national ici. La plupart des maisons ont des caravanes ou des camping-cars garés dans leur jardin. Les campings rivalisent donc pour attirer ces touristes locaux. Ils se présentent comme des centres de vacances, offrent douches, toilettes, cuisine, même des chambres, proposent des excursions payantes, et vendent des accès wifi ! Dans ces campings, on est serrés les uns contre les autres, la vue se limite au cul du camping-car suivant, etc. Et à cause de ces services inutiles (nous n’avons besoin que d’eau et d’électricité), les prix son parfois outrageusement élevés.

À Queenstown, magnifique ville au bord du lac Wakatipu, le Lakeview Holiday Park facture 58€ la nuit pour un emplacement à touche-touche. Il n’y a un robinet que tous les quatre emplacements donc si vous avez de la chance, pour pouvez remplir la cuve, sinon, à moins de se balader avec un tuyau de 20 mètres (non fourni), la seule option est de passer à la station où on vide ses toilettes (pour prendre sa douche avant le petit dej, hummm) ! Quant au wifi, impossible de s’y connecter… Mais c’est le seul camping dans la ville, donc on a bien été obligés de s’y arrêter. Après réflexion, on aurait dû en prendre un un peu plus loin et marcher pour aller en ville…

L’alternative entre le gratuit et le déraisonnable, c’est les campings du Department Of Conservation. Ils sont situés dans des endroits superbes, coûtent 4€ par personne (souvent gratuits pour les enfants), mais à ce prix on n’a ni eau ni électricité…

Au final, au prix de la location, il faut ajouter l’assurance obligatoire (1000€ environ), l’essence (pas chère ici), les campings (chers pour seulement de l’eau et du courant), et une taxe Diesel (en fonction de la distance parcourue).

Mais quand on n’est pas dans un camping, on a ça au réveil :

Mais quel pied de se réveiller avec ces décors ! Quel confort de prendre une douche chaude, un petit dej complet, de dormir dans un vrai lit !

À côté de nous, on voit des jeunes (aucune famille), se déplacer dans des mini-vans, ou surtout dans des voitures aménagées ! De notre salon chauffé, on les voit sortir de leur lit déjà habillés et équipés d’un gros bonnet, monter une table et des chaises avec des moufles, pour prendre leur petit déjeuner, parfois sous la neige !

On séjourne ici comme des vacanciers aisés, on le reconnaît. Pas tout à fait un trip de tourdumondistes. Mais bon, pour nous, c’est une nouvelle dimension pour notre voyage…

5 réflexions au sujet de « Les frais cachés du camping-car en Nouvelle-Zélande »

  1. Au début j’ai cru que tu parlais des frais cachés de la publicité programmatique ;-)))
    Je viens d’envoyer le Post à Franck Dubosc qui aimerait s’inspirer de votre expérience pour le scénario de son prochain Film Camping 4 😉

    J'aime

  2. Impossible de recharger votre ordi et drone ? Ça ne va pas ça 😔 tu peux peut-être acheter un meilleur transformateur (AUD$60 environ chez Repco, superCheapAuto et autres…), notre voiture en Australie était toute vieille (batterie aussi) mais on arrivait à charger le gros MacBook de Cyril en quelques heures de route !
    Autre technique : quand tu t’arrêtes dans un resto et que le staff est sympa, demande de charger, même pour 1h !!!
    Tu as les appli WikiCamps et CamperMate ? Les notes et commentaires sont hyper fiables et tu as les distances entre chaque camping donc tu sais si ça vaut le coup de rouler 30 km de plus pour un camping moins cher…
    Profitez bien en tout cas, il y a des fois où on a rêvé d’avoir un peu de chauffage ou pas le vent qui secoue ta chambre 😜 bisous xxx

    J'aime

    1. Ah, c’est un bon plan, ça ! Merci ! On est sur CamperMate tout le temps, c’est top en effet ! Le point positif c’est qu’on apprend à être économes, en eau, en lumières, en batteries… Bonne école pour les garçons !

      J'aime

  3. Que d experiences enrichissantes…pour vous tous ….
    Merci denous faire rêver avec notre météo que je n ai pas envie de qualifier sous peine de devenir grossière !!! Bisous à tous

    J'aime

Répondre à nicotons Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s