Contempler le Mékong comme les amants de Duras, et en drone

Poser son sac à dos à Luang Prabang pour quelques jours était déjà une bonne idée en soi.

Mais tomber sur des Français en tour du monde, avec deux garçons de 9 et 10 ans, c’était inespéré ! Et s’entendre si bien avec leurs parents, cela relève du miracle…

Alors depuis une semaine, on fait cours le matin, on flâne dans la ville, on papote autour d’une bière. Tranquilles, quoi ! À Luang Prabang, le maître mot, c’est tranquille !

On est tellement à la cool qu’on s’y est repris à trois fois pour arriver à temps au spot « coucher de soleil », au confluent du Mékong et de la rivière Nam Khan.

Alors, pour monter la vidéo de drone, quoi de mieux que la bande originale du film L’Amant ? Les images des bateaux sur le Mékong me rappellent tellement ces scènes du film où les amants sont appuyés au bastingage du bac qui leur fait traverser le fleuve !

2 réflexions au sujet de « Contempler le Mékong comme les amants de Duras, et en drone »

  1. Houlala, c’était il y a 24 ans, je passais mon temps dans la seule petite fumerie d’opium de Luang Prabang… un papy tout sec gérait sa boutique en souriant, quelle défonce, avant de remonter le Mékong vers Oudomxai, puis la Chine…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s