Plongeon (en drone) dans les Gorges du Saut du Tigre

Dur de se faire une idée de la difficulté et de la dangerosité du trek du Saut du Tigre. Les articles qui en parlent vont de facile (le gars qui a écrit ça doit être un ultra-trailer) à faisable. Côté danger, on nous dit que certains passages sont un peu vertigineux. Mais est-ce faisable avec des enfants de 8 et 10 ans ?

Donc on a essayé.

Situées à l’Ouest du Yunnan, aux portes du Tibet, les Gorges du Saut du Tigre sont formées de la rencontre de deux monstres : une chaîne de montagne à plus de 5500 mètres et un des plus grands fleuves chinois, le Yangtze, qui les traverse. Il en résulte une vallée incroyable, encaissée de 3500 mètres, où un fleuve entier se réduit à 20 mètres de large (là où un tigre aurait traversé en sautant dit la légende).

Le trek de deux jours est à la hauteur du lieu. 900 mètres de dénivelé, et des passages où on se retrouve sur un chemin d’un mètre de large, avec le fleuve en furie 800 mètres plus bas, à pic.

On a fait le trek à huit, avec deux couples de Français (Amandine et Loïc, Romane et Baudoin) rencontrés à Lijiang et qu’on ne quittera qu’à Shangri-La et Kunming. Très sympa de vivre cette expérience avec d’autres ! On a partagé : les repas, la fatigue, les photos, et les wouah devant les paysages.

Les enfants ont eu droit à un cheval pour la montée des 28 lacets (mais Séverin en a fait 20 à pied !). A monter de 2000 à 2800 mètres d’altitude, on s’essouffle vite !

La nuit à l’auberge nous a gratifiés de spectacles grandioses, le soir et au réveil.

Le lendemain, la partie la plus dangereuse du trek : une vire à flanc de falaise, 800 mètres au dessus du vide. J’avoue que je n’ai vu que mes pieds et ceux des garçons que je suivais de très près.

https://videos.files.wordpress.com/oe9eynXr/img_6823.movArrivés à la fin du trek, on n’a pas eu le temps de descendre jusqu’en bas : encore 400 mètres de dénivelé à remonter via des échelles de 30 mètres, bof avec les gosses, et on devait partir pour Shangri-La… bref j’ai envoyé le drone à notre place.

Les volumes sont tellement gigantesques qu’il est très dur de savoir à quelle distance on est du fond et des parois. Par rapport au pont, je suis descendu à -200 mètres et j’étais encore très haut ! Pour se rendre compte, il faut regarder les petits points qui se déplacent sur la passerelle et le rocher dans les deux avant-dernières séquences.

La vidéo est montée sur une musique d’Olafur Arnalds (artiste Islandais, qui s’y connaît donc les paysages hors normes). On a découvert sa musique dans le bar de Shangri-La où on faisait cours aux garçons en se réchauffant avec les copains français. Cette musique nous rappellera pour toujours ce trek et les jours suivants au pied du Tibet…

9 réflexions au sujet de « Plongeon (en drone) dans les Gorges du Saut du Tigre »

  1. C’est un signe de tomber pile poil sur votre voyage au Tibet. Point névralgique et cœur de la méditation !
    J’espère que vous avez aussi tenté cette aventure la !
    Merci pour ces belles images qui nous font rêver.
    Gros bisous les copains !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s