Tokyo : même pas Lost in Translation !

J’appréhendais un peu le retour à la ville après nos dix jours de plage, pieds nus, pendant lesquels notre seule question était « pinacolada ou bière à l’apéro ce soir ? »

Et quelle ville ! 20 millions d’habitants, des appartements plus petits qu’à Paris, et une langue que je n’ai pas parlée depuis, oh merde ! 23 ans !

Petite anecdote en passant. Pendant mes trois ans en école d’ingénieur, j’ai pris des cours de Japonais. Les deux « alphabets » syllabiques (hiragana, katakana), quelques dizaines de idéogrammes (kanji) de base, un peu de conversation. Assez pour aller passer un mois à Kyoto, dans une famille, avec des cours de Japonais tous les matins. À mon retour, je me débrouillais à l’oral, je connaissais 200 kanji… Quelques mois plus tard, alors que j’étais encore au sommet de mon Japonais, deux femmes m’abordent dans le métro. Je jette un coup d’œil à leur plan de Paris, reconnais des kanji et des katakana. Des Japonaises perdues ! Mon jour de chance pour briller ! Je leur demande poliment « doko he ikitai desu ka ? ». Où voulez-vous aller ? Elles me regardent, touchent du doigt leurs oreilles et leur bouche en faisant Non de la tête. Des sourdes muettes ! Je suis tombé sur des p… de sourdes muettes japonaises à Paris ! Elles n’ont jamais su que je leur parlais en japonais ! Dégoûté, j’ai fait mon parisien en leur montrant vaguement la direction et je suis parti.

Les 23 années suivantes, je n’ai pas eu l’occasion de pratiquer le Japonais. Jusqu’à cette semaine !

Donc, débarquer à Tokyo, c’est ça :


Mais au final, avec une appli Métro sur le téléphone, et des panneaux qui sont en caractères occidentaux, on s’y retrouve très vite. Et leur métro est vraiment top ! Propre, rapide, ponctuel, avec des panneaux qui indiquent la distance des correspondances et des sorties !

Donc, pour des parisiens comme nous, trop facile de se déplacer en métro !

Côté logement, on a trouvé un AirBnB à Harajuku, le quartier des boutiques de fringues kawai (traduction : trop roses, délirantes, enfantines). Une chambre avec deux grands lits, budget oblige. Mais une cuisine et une machine à laver ! C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup ! Une semaine avec une « maison » comme disent les garçons ! Et du haut débit ! Et d’une propreté qu’on avait oubliée depuis deux mois et demi !

Et les fameuses toilettes Japonaises, chauffantes, et qui ont aspergé le visage de Séverin quand il a appuyé sur le bouton pour les femmes alors qu’il cherchait à arrêter le jet d’eau sur ses fesses !


Bref, ça fait déjà deux clichés dans ce post.

Alors je vais juste partager ma grande surprise concernant Tokyo. C’est une ville où je pourrais habiter !

Jusqu’à présent, je ne comptais que Paris et New-York dans ma liste. Mais cette dernière est tellement dure, sale, bruyante et fatigante que je ne suis plus sûr d’avoir envie d’y vivre un jour (même si Trump se casse !).

Alors que Tokyo est étonnament calme ! Un Séverin qui court partout, qui grimpe les escaliers sans toucher les marches, ça fait un peu tache, tant tout est policé, ordonné et parfait.

Et silencieuse ! Il y a peu de voitures, et la plupart sont certainement hybrides. De notre appartement, les fenêtres ouvertes, on n’entend pas ce bruit sourd qui crée un fond continu à Paris, et un mur sonore insupportable à New-York.


Moi qui adore Paris, je pensais que l’absence d’homogénéité architecturale serait rédhibitoire pour apprécier Tokyo. Mais justement, ce qui est génial ici, c’est qu’on passe des gratte-ciels aux petites maisons en quelques dizaines de mètres. On peut donc vivre au calme juste à côté de l’excitation et de la vie tokyoïte !


Des restes de Japonais me reviennent petit à petit. Je suis de moins en moins Lost in Translation !

Demain, en voiture pour le mont Fuji, qu’on a déjà admiré de loin ce soir. Et la semaine prochaine, retour à Kyoto, où j’ai pris mes premières claques esthétiques en voyage il y a 23 ans !

Une réflexion au sujet de « Tokyo : même pas Lost in Translation ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s