On nous a menti ? Les palais du Rajasthan

Mon premier grand voyage fut au Japon en 1994. J’avais pris trois ans de cours de Japonais en école d’ingénieur, et je partais un mois à Kyōto, hébergé dans la famille Tabata, et avec des cours de langue (écrit et oral) tous les matins. Les après-midi étaient consacrés aux visites de la ville en vélo. Je me souviens avoir vu dans un musée des bronzes chinois datant de 1000 avant Jésus-Christ !

Cette découverte a bouleversé la chronologie que j’avais de l’humanité. Bien formé à l’école occidentale, j’étais étaient naturellement biaisé avec des repères méditerranéens pour les plus anciens (Grèce, Rome) et européens ensuite (renaissance, révolution industrielle). Comment ça ? Des bronzes merveilleusement décorés étaient déjà produits en Asie il y a 3 000 ans ??? On nous aurait menti ?

Et comment se fait-il que les philosophes chinois (Lao Tseu, Confucius) étaient contemporains de nos Socrate et Aristote, alors qu’on ne les connaît que de nom ?

C’est bien sûr par omission qu’on nous ment. Il n’y a certainement pas de volonté de nous désinformer. Mais sans ce voyage et ceux qui ont suivi, je n’aurais peut-être pas compris que la renaissance chinoise actuelle s’appuie sur un fondement culturel solide et puissant, qui n’a rien à envier au nôtre. Et que l’on aurait tort de la regarder avec condescendance, comme s’ils ne faisaient que copier notre modèle.

Au Rajasthan, j’ai ressenti la même chose en contemplant les palais des Maharadjas. Leur gigantisme n’a parfois pas d’équivalent en Europe.

Par exemple, j’ai mentalement tenté de comparer la situation du fort de Jodhpur avec le Haut-Koenigsburg. À vu d’œil, ils sont aussi haut perchés l’un et l’autre. De même, on dit que le château de Sedan (ma ville natale) est le plus vaste d’Europe à son époque. Là encore, j’ai l’impression que le fort de Jodhpur le dépasse. Et c’est sans compter sur le raffinement de la partie habitation du fort, mélange de sculptures, de fresques, de tableaux de miniatures exquises, et de miroirs (influence Iranienne ?).

P1050795

Et le palais d’Udaipur ? 300 mètres de façade donnant sur le lac, 30 mètres et 7 étages de haut. Gigantesque ! J’ai shooté cette vidéo avec le drone mais je n’ai pas osé aller trop loin. Ça donne quand même un bonne idée des proportions du machin !

Et Amber ? Le fort est si vaste qu’on doit faire un panoramique pour le fixer en photo !


Chacun de ces forts marquait la puissance d’un roi du Rajasthan. Chacun de ces rois jouissait donc de la puissance de nos rois européens (au concours du plus gros château, ils les dépassaient même !).

Qu’on ne les connaisse pas, soit. Mais qu’on ne sache même pas qu’ils ont existé et qu’ils avaient une telle puissance, c’est pour moi la preuve qu’on porte encore trop souvent des œillères.

En visitant le monde, on trouve des similitudes, des éléments de comparaison, même avec un pays aussi abracadabrantesque que l’Inde. Et on se rend compte que notre « supériorité » est toute récente, fragile peut-être, économique sans aucun doute. Vue la puissance des forts du Rajasthan, il n’est pas étonnant qu’on ait dû attendre la révolution industrielle et ses armes pour les conquérir.

Il s’en est fallu de peu que le rapport de force soit inversé. Et peut-être le sera-t-il un jour…

3 réflexions au sujet de « On nous a menti ? Les palais du Rajasthan »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s