Porter le voile

Le port du voile m’a toujours intriguée et j’avoue que j’étais très curieuse de savoir ce que ça fait de sortir couverte. Ce voile prend des significations très particulières selon la façon dont il est porté : à Téhéran, il recouvre à peine les cheveux, devient un accessoire de mode, et permet de souligner le maquillage très marqué de la jeune génération iranienne. À Yazd, ville très religieuse, il devient plus strict et noir.

Le premier jour j’avais un peu l’impression de porter une serviette sur la tête. Ça me rappelait un vieux sketch des Colaro : « où est ma serviette pour m’essuyer les pieds ? » – « ta serviette ? Mais tu l’as sur la tête ! »


Le hijab, literalement « qui empêche » prenait tout son sens. Empêcher quoi ? De se montrer ? Pas vraiment, le voile n’arrête pas de tomber, donc ne cache pas vraiment la sensualité des cheveux. Le premier jour, je me sentais comme une mamie ; le lendemain, avec un voile joli et coloré, je me suis sentie mieux.


Après 15 jours de port, je peux recenser les pour et les contre : Empêcher de bouger oui, le voile est contraignant dans les mouvements

Avantages :

Évite de brûler au soleil, bonne économie de crème solaire.

Empêche de secouer rapidement la tête donc oblige à avoir un port de reine, un peu comme les Jimmy Choo obligent à marcher comme une princesse.

Pratique pour nettoyer un objectif d’appareil photo, marche aussi avec des lunettes de soleil.

Permet de porter de la couleur sur le visage.

Permet de se parfumer et de diffuser ses effluves d’un coup de voile.

Inconvénients

Tient chaud.

Se prend dans la sangle de l’appareil photo.

Tombe tout le temps.

Est facile à oublier quand on sort de chez soi. Mais aux regards des autres, on se rend vite compte qu’il y a un problème.

Graisse les cheveux et les rend plats.

Pas pratique quand on vient de se les laver et qu’ils sont mouillés.

Pas pratique pour faire des tâches quotidiennes : nettoyer un vomi d’enfant dans un taxi par exemple.

Pas pratique pour aller aux wc turcs, le mieux est de l’enlever. Bien penser à vider ses poches d’ailleurs aussi avant !


Alors, quelle couleur pour votre rousari ? Noir, noir ou noir ?

3 réflexions au sujet de « Porter le voile »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s