Les miniatures d’Ispahan

Gagou m’avait donné l’adresse, mettant à l’épreuve ma promesse de ne rien acheter pendant le voyage…

Hossein Fallahi, le maître miniaturiste était là, paisible, un pinceau de poils de chat à la main…

Pendant que je regardais sa production, il se mit à faire un petit dessin qu’il tendit l’œil pétillant à Séverin.


Celui-ci prit le défi de faire sa version en autant de temps, soit quelques minutes…Il donna ce dessin au maître surpris qui lui promit un avenir artistique.


Une langue et deux générations les séparent mais le dessin leur a permis de créer une certaine connivence.

3 réflexions au sujet de « Les miniatures d’Ispahan »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s