Les Aventuriers du Galbanum Perdu

aventuriers

On sait qu’on va avoir des galères à côté des bons moments. Dans tous les cas, ce sera une expérience inoubliable.

Nous ne sommes pas encore partis, que nous commençons à avoir un aperçu de ce qui nous attend, côté yoyo émotionnel. Le yoyo émotionnel, c’est une notion bien connue des entrepreneurs : le fait d’avoir des bonnes et des mauvaises nouvelles (traduction en langage d’entrepreneur : des victoires et des fins du monde) en permanence, et si possible, en un temps très court.

C’est ce qui nous est arrivés Samedi, avec l’épisode 1 des « Aventuriers du Galbanum perdu ».

Si vous êtes comme moi, vous ne savez pas ce qu’est le Galbanum. Si vous savez ce que c’est, vous devez déjà être lecteurs du blog du Musc & la Plume.

Aurélie m’a dit C’est une de mes matières préférées, ça sent comme les petits pois que tu écosses. Quand on me parle d’écosser les petits pois, je pense plutôt à ce texte de la Première Gorgée de Bière de Philippe Delerm :

« C’est facile, d’écosser les petits pois. Une pression du pouce sur la fente de la gousse et elle s’ouvre, docile, offerte. Quelques-unes, moins mûres, sont plus réticentes – une incision de l’ongle de l’index permet alors de déchirer le vert, et de sentir la mouillure et la chair dense, juste sous la peau faussement parcheminée. Après, on fait glisser les boules d’un seul doigt. »

Personnellement, j’y ai toujours vu une image très érotique, pas vous ? Alors j’ai un peu de mal à imaginer ce que ça sent…

Bref, on recherche sur Internet les lieux de production de Galbanum en Iran. On trouve des bribes d’information mentionnant du Galbanum dans la vallée du Lar (il y a du Lar en Iran, si, si !). Sur une carte, ça se trouve dans les montagnes, à deux-trois heures de Téhéran, et ça a l’air bien, bien paumé. Mais très beau, mais très paumé !

Lar

Bon, ça devrait être jouable, même par 45° à l’ombre, sans ombre.

Aurélie a obtenu un contact local, qui lui écrit vendredi qu’il n’est pas possible de visiter ses plantations : elles sont à un autre endroit (le secret semble d’or dans le milieu des parfums), et il faut 3-4 heures de voiture, et autant de marche en plein soleil. De plus, la région n’est pas sûre, et il déconseillerait à sa femme d’aller là-bas, si toutefois elle avait l’idée saugrenue de sentir le petit pois écossé.

Enfin, ses bureaux sont fermés tout le mois d’Août, donc sans guide c’est mort.

Déception d’Aurélie qui court s’acheter des petits pois…

Samedi, sur le parking d’un de ces hôtels qu’on ne prend que lorsqu’on veut réduire la facture d’un mariage, parce qu’on sait qu’on va y dormir quelques heures, anesthésiés par le champagne, donc, dans un endroit avenant et chaleureux, Aurélie reçoit un appel.

Un Franco-Iranien qu’elle a contacté en désespoir de cause lui dresse un portrait radicalement opposé. Ses plantations peuvent être visitées depuis Téhéran, c’est la récolte en ce moment donc on pourra voir le processus. La transformation se fait localement, donc on pourra assister à l’extraction. De plus, le type est enthousiaste à l’idée de nous faire découvrir son pays. Il nous propose de nous aider pour trouver des hébergements, il commence à nous donner des tonnes de conseils. On le l’arrête plus !

Hé là ! Du calme, on doit se changer pour aller à un mariage ! Aurions-nous dû lui dire, mais on n’a pas osé.

Finalement, nous sommes arrivés à la bourre au mariage (j’en ai profité pour casser la vitre de mon iPhone dans la précipitation). Mais on avait la pêche, et des effluves de petits pois dans les narines.

Bref, nous sommes passés de la résignation à l’euphorie, en 24 heures.

Nous allons continuer à vous relater la suite des Aventuriers du Galbanum Perdu (rien n’est encore fait), mais je trouve que l’histoire commence pas mal, non ?

 

4 réflexions au sujet de « Les Aventuriers du Galbanum Perdu »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s